Skipper

Yann Eliès

Skipper

Skipper de Quéguiner Matériaux – Leucémie Espoir


Chez les Eliès, la passion de la mer se transmet de père en fils. Patrick, le père de Yann, a remporté la course de l’Aurore (ancêtre de la Solitaire) en 1979. Cette année-là, il réalise d’ailleurs un grand chelem en s’imposant sur les 4 étapes, record qu’il est toujours le seul à détenir aujourd’hui.

Yann marche dans le sillage de son père et ne tarde pas à se bâtir l’un des plus prestigieux palmarès de la course au large. Il a remporté deux Trophées Jules Verne (2002 et 2005) et trois Transat Jacques Vabre (2013, 2017 et 2019). Il termine également deux fois 2e de la Solitaire du Figaro (2004 et 2009) et 2e de la Route du Rhum (2018).

A partir de 2012, Yann peut compter sur le soutien de Quéguiner et les résultats ne tardent pas à arriver : vainqueur de la Solitaire du Figaro en 2012, il double la mise en 2013. En 2015, il entre dans le cercle très fermé des triples vainqueurs de la course. Il compte aussi 10 victoires d’étapes sur cette classique, un record qu’il co-détient avec Jean Le Cam.
En 2016, il participe au Vendée Globe, toujours sous les couleurs de Quéguiner et de Leucémie Espoir. Il prend la 5e place (1e bateau sans foil) de ce tour du monde en solitaire sans escale ni assistance.

L’année 2020 et sa crise sanitaire ont permis de mettre en lumière les relations que le groupe Quéguiner tisse avec ses marins. L’entreprise bretonne a su tendre la main à Yann Eliès, contrarié par ce contexte, et lui permettre de participer au circuit Figaro cette saison. Le Briochin rejoint donc l’équipe de Quéguiner Voiles & Océan aux côtés du skipper du groupe Quéguiner, Tanguy Le Turquais. Yann naviguera sous les couleurs de Quéguiner Matériaux – Leucémie Espoir. Et aucun doute que le triple de vainqueur de la Solitaire du Figaro visera un nouveau record avec une 4e victoire cette année.