Top actualités

TWITTER

  • Queguiner - Voiles & Ocean YannElies
    @YannElies vendredi 23 juin 2017
  • RT @LaSolitaire2017: .@YannElies : "Un vainqueur de SolitaireURGO c'est celui qui fait le moins d'erreurs sur 4 étapes. Je reviendrai plus…
  • Queguiner - Voiles & Ocean YannElies
    @YannElies vendredi 23 juin 2017
  • [Actualité Course] Fin de cette édition de @LaSolitaire2017 à Dieppe en 6ème position pour l'étape comme au général. https://t.co/liJCN5onSr
  • Queguiner - Voiles & Ocean YannElies
    @YannElies mercredi 14 juin 2017
  • Arrivée de Yann à Concarneau en 14ème position à 2h10 avec un temps de course de 3jours 10heures 1minute 25 secondes. @LaSolitaire2017

FACEBOOK

  • Facebook - Queguiner - Voiles & Ocean Vidéo postée le :
    26 juin 2017
  • [Vidéo] Résumé de La Solitaire URGO Le Figaro 2017. Une solitaire marqué par la 5ème place au Vendée Globe en début d'année, c'est aussi l'épilogue de l'aventure entre Yann Eliès avec le Groupe Quéguiner et la Fédération Leucémie Espoir.
  • Facebook - Queguiner - Voiles & Ocean Lien posté le :
    23 juin 2017
  • [News] Yann Eliès termine sixième de La Solitaire URGO Le Figaro. Le skipper de Groupe Quéguiner – Fédération Leucémie Espoir a pourtant tout donné lors de ce dernier round qu’il a bouclé en 6e position, à moins de dix minutes du premier, mais il l’avoue : il a globalement manqué de feeling lors de ces trois semaines de course. Malgré tout, il peut se satisfaire de sa performance, qui reste, de fait, remarquable, pour une saison post Vendée Globe.
  • Facebook - Queguiner - Voiles & Ocean Photo postée le :
    23 juin 2017
  • [Photos] Arrivée ponton de la 4ème étape de La Solitaire URGO Le Figaro Photos © Arnaud Pilpré
    Yann Eliès - Groupe Quéguiner a ajouté 6 photos — à Dieppe.
  • Facebook - Queguiner - Voiles & Ocean Photo postée le :
    23 juin 2017
  • [Actualité Course] Fin de cette édition de La Solitaire URGO Le Figaro à Dieppe en 6ème position pour l'étape comme au général.
    Yann Eliès - Groupe Quéguiner a ajouté 2 photos.
  • Facebook - Queguiner - Voiles & Ocean Lien posté le :
    22 juin 2017
  • [News] Après avoir enroulé le phare de Wolf Rock hier, peu avant 18 heures, la flotte de La Solitaire URGO Le Figaro poursuit actuellement sa route au portant dans des conditions favorables, à 7-8 nœuds de moyenne, en direction de la bouée cardinale Owers, la prochaine marque de parcours obligatoire de cette quatrième et dernière étape que les premiers devraient parer aux alentours de 16 heures, ce jeudi.
  • Facebook - Queguiner - Voiles & Ocean Lien posté le :
    21 juin 2017
  • [News] 350 milles : voilà la distance qu’il reste à parcourir aux marins de La Solitaire URGO Le Figaro qui évoluent au beau milieu de la Manche, ce mercredi à la mi-journée, et qui n’ont donc avalé « que » 150 milles depuis leur départ de Concarneau, lundi après-midi.
  • Facebook - Queguiner - Voiles & Ocean Lien posté le :
    20 juin 2017
  • [News] Partis hier, peu après 15 heures, Yann Eliès et les 42 autres marins de La Solitaire URGO Le Figaro ont connu, comme on s’y attendait, des premières heures de course particulièrement délicates, avec de touts petits airs, voire pas de vent du tout. La preuve, en fin de matinée ce mardi, ils se trouvaient encore le long des côtes sud de la Bretagne, au large de la baie d’Audierne, n’ayant avalé qu’une petite cinquantaine de milles depuis leur départ.
  • Facebook - Queguiner - Voiles & Ocean Photo postée le :
    19 juin 2017
  • [Photos] Départ étape 4 Concarneau-Dieppe.
    Yann Eliès - Groupe Quéguiner a ajouté 8 photos.
  • Facebook - Queguiner - Voiles & Ocean Lien posté le :
    18 juin 2017
  • [News] Après deux jours et demi de répit, Yann Eliès et les 42 autres concurrents de La Solitaire URGO Le Figaro s’apprêtent désormais à prendre part au quatrième et dernier round de l’épreuve, un bloc de 505 milles qui va les mener jusqu’à Dieppe après avoir fait le détour par le phare de Wolf Rock, la cardinale sud Owers puis Antifer. Sur le papier, il s’agit de la plus longue étape de cette 48e édition, mais c’est aussi très certainement la plus technique. Effets de sites, courants, zones de transitions à la pelle… le menu est complet et il est, de ce fait, loin de déplaire à Yann Eliès dont la réputation n’est plus à faire dans les conditions délicates. Le skipper de Groupe Quéguiner – Leucémie Espoir est d’autant plus stimulé que le scénario météo annoncé est prévu de corser largement la donne, laissant la porte ouverte à des écarts phénoménaux et quelques surprises à l’arrivée. Pour le navigateur costarmorain, 6e au classement général après trois manches, le but est de remonter dans le Top 5, ce qui serait, post-Vendée Globe, une sacrée performance. Mais surtout, il s’agit de profiter et de prendre autant de plaisir que possible sur ce qui pourrait être, peut-être, sa dernière étape d’une Solitaire en Figaro 2.
  • Facebook - Queguiner - Voiles & Ocean Lien posté le :
    14 juin 2017
  • [News] La deuxième étape de La Solitaire URGO Le Figaro (420 milles entre Gijón et Concarneau) s’annonçait dangereuse, notamment sur sa première partie, entre les côtes Espagnoles et la pointe Bretagne. Certains pensaient d’ailleurs que tout se jouerait là et qu’une fois l’Occidentale de Sein, le classement resterait figé. Au final, le scénario s’est révélé bien différent, avec des retournements de situations jusque dans les derniers milles. Pour ce qui le concerne, s’il a, à la fois, manqué un peu de réussite et d’inspiration sur le premier tronçon de la course, se trouvant relégué au-delà de la 30e place avec un retard de plus de 25 milles sur le leader, Yann Eliès a effectué une remontée fulgurante, notamment entre Belle-Ile et l’arrivée. Au bout du compte, il termine 14e, à seulement 27 minutes du premier. Le skipper de Groupe Quéguiner – Fédération Leucémie Espoir limite ainsi largement la casse au classement général puisqu’il reste 5e, à une heure et cinq minutes de Nicolas Lunven, toujours en tête. Retour sur une étape complètement folle où les écarts ont été colossaux entre les leaders et les derniers, avant de finir quasiment insignifiants.

Photos

LE SKIPPER / TEAM

LES BATEAUX

LE PROGRAMME

LE PROJET

        OBJECTIF VENDEE GLOBE 2016

  • Participer à une épreuve comme celle-ci est, pour nous, une sorte d’aboutissement, une façon de nous faire plaisir puis une manière de fédérer les gens en interne autour d’un projet de tour du monde à la voile sur un bateau performant. C’est également un véritable défi car le Vendée Globe n’est pas forcément écrit comme étant quelque chose d’accessible pour nous, petite entreprise régionale et familiale. Il n’empêche que la solidarité, l’envie d’entreprendre et d’aller de l’avant sont des valeurs que nous partageons avec Yann et le monde de la course au large.
  • Je reste persuadé qu’avec un bon marin, une bonne équipe et un bon esprit on peut arriver à faire quelque chose de grand et de beau. L’entreprise entre dans une période de transmission, et c’est un véritable challenge, aussi complexe que le challenge du Vendée Globe. S’engager sur ce projet, c’est un engagement fort pour moi et je sais qu’à travers cette aventure unique, nous allons tous vibrer. 

    Claude Quéguiner, Président du Groupe Quéguiner