Actualités - Check-up et bricolage avant de mettre le cap sur les Antilles… - Yann Elies - Groupe Quéguiner / Leucémie Espoir

Actualités

Check-up et bricolage avant de mettre le cap sur les Antilles…

En stand-by dans le port d’Itajaï, où il restera quelques jours avant de prendre la direction de Saint-Barth pour le départ de la Transat B to B, le 60 pieds Quéguiner- Leucémie Espoir est bichonné par l’équipe technique de Yann Eliès, à pied d’oeuvre pour que le bateau puisse reprendre la mer dans les meilleures conditions.

J+1 après l'arrivée à Itajaï
© DR

En effet, même si le skipper briochin et son co-skipper n’ont pas rencontré d’avarie majeure sur les 6056 milles qui les ont conduits jusqu’au Brésil, quelques soucis techniques sont à déplorer, comme l’explique Erwan Steff, directeur administratif et logistique du projet. «Nous avons fait un point complet hier, et nous avons déjà commencé à bosser, notamment au niveau de la colonne qui vient d’être réparée. Il y a pas mal de petites choses à faire, nous avons quelques soucis d’électroniques, mais le gros du chantier concerne le safran tribord. L’étrier bas (la pièce qui maintient latéralement le safran en position basse, ndlr) est cassé. Nous avons été obligés de commander une nouvelle pièce en France et c’est Thierry Chabagny, qui nous rejoindra pour le convoyage vers les Antilles, qui se chargera de nous l’amener. Nous avons aussi un problème plus important au niveau de la quille. La peinture se décolle de partout, et là en revanche, nous ne pouvons pas faire grand chose pour l’instant. Il faudra attendre le chantier d’hiver pour s’attaquer à ce dossier», confiait Erwan, tout en soulignant que le timing est serré pour réparer et convoyer le bateau jusqu’à Saint-Barth, où le départ de la Transat B to B sera donné le 6 décembre prochain.