Actualités - Recalages et compagnie… - Yann Elies - Groupe Quéguiner / Leucémie Espoir

Actualités

Recalages et compagnie…

Comme annoncé, le vent a largement molli depuis 3h du matin, ce vendredi, pour Yann Eliès, toujours en course dans la Transat New-York Vendée.

Entrainement du monocoque Imoca Groupe Queguiner-Leucemie Espoir en vue de la Transat Jacques Vabre - Skipper : Yann Elies - Co-Skipper : Charlie Dalin - Le 31/08/2015
© Alexis Courcoux

« La nuit a dû être plutôt pénible pour lui car il a dû composer avec des vents entre 3 et 9 nœuds. C’est sans doute ce qui explique pourquoi il a remis un peu de nord dans sa route », a noté Erwan Staff, le Directeur Administratif et logistique du team, en fin de matinée. « A présent, il a entre 9 et 10 nœuds de secteur sud-ouest et avance à 8 nœuds. Jean-Pierre Dick arrive derrière avec 20 nœuds de vent mais Yann s’est recalé dans son axe. Très vite, l’un et l’autre vont donc se retrouver dans les mêmes conditions, à l’avant d’un front, et Yann contrôlera », a ajouté Erwan qui voit Morgan Lagravière faire exactement la même chose. « Pour l’instant, il est situé 50 milles plus au sud mais il est aussi en train de se recaler et il devrait croiser devant les deux autres en milieu d’après-midi », a-t-il annoncé, rappelant à juste titre qu’à partir de ce moment-là, Yann, Jean-Pierre et Morgan se retrouveront tous les trois de nouveau à cloche-pied, privés, pour l’un de dérive et pour les autres, de foil. En clair, entre ça et le petit temps, les 450 derniers milles ne seront donc pas des plus simples…