Actualités

Divergences de trajectoires à Yeu

xx

Tanguy Le Turquais, skipper du Figaro Beneteau 3 Queguiner - saison 2019 - En mer le 13/03/2019
© Alexis Courcoux

Partis, comme prévu, ce dimanche à 16h25 pour la première des quatre étapes de la Solitaire Urgo Le Figaro, Tanguy Le Turquais et ses 46 concurrents ont d’abord effectué un petit parcours spectacle dans la baie de la Baule, avant d’entamer la longue route de 553 milles qui doit les mener jusqu’à Kinsale. S’il a pris un bon départ, c’est toutefois en milieu de peloton que le skipper de Quéguiner - Kayak a entamé la descente vers Port-Bourgenay. Une descente qui s’est surtout apparentée à une course de vitesse jusqu’aux abords de la marque où l’arrivée d’un petit front l’a obligé, tout comme ses adversaires, à multiplier les empannages et les changements de voiles. Mais ce que l’on retiendra surtout, c’est qu’une grosse bascule du vent s’est produite à cet endroit, provoquant alors un joyeux micmac. Depuis, non seulement les troupes se sont resserrées mais c’est au près, et non au vent de travers comme on s’y attendait, que les Figaristes progressent en direction de la pointe Bretagne. Leur remontée jusqu’au raz de Sein devrait donc être un peu plus laborieuse que prévue, mais comme le disait Michel Desjoyeaux à la vacation de ce matin : « Il y a pas mal de choses à faire ». Et cela est précisément en train de se démontrer puisque des options très différentes sont en train de se dessiner autour d’Yeu. En ce qui le concerne, Tanguy, qui régate au contact de Fabien Delahaye et occupe la 35e position, a choisi de laisser l’île Vendéenne dans son Est en espérant toutefois ne pas en subir trop les dévents.