Actualités

Aux portes du Top 10

xxx

Prologue de la Sardinha Cup 2019 - St Gilles Croix de Vie le 30/03/2019
© Alexis Courcoux

De l’avis de tous, cette deuxième étape de la Sardinha Cup - une grande boucle de 408 milles entre le sud Finistère et l’estuaire de la Gironde – a été éprouvante, à la fois mentalement et physiquement, et ce n’est pas Tanguy Le Turquais qui affirmera le contraire. « Quand on est arrivé au ponton avec Armand (de Jacquelot, son co-skipper, ndlr), on s’est dit que ça avait été dur mais quand on a entendu les témoignages des autres, on s’est rendu compte que tout le monde en avait vraiment bien bavé ce qui, quelque part, nous a rassuré », a indiqué le skipper de Groupe Quéguiner. Lui et son acolyte ont cependant bien été dans le coup lors de ce deuxième round, jouant constamment aux avant-postes. « On a longtemps évolué dans le Top 10 et on s’est un peu accroché à ça. On se dit qu’on aurait bien mérité d’y rester jusqu’à la fin et on est forcément un peu déçu de terminer 12e, même si ça reste bien. Sur la remontée au près jusqu’à la Jument des Glénan, on avait vraiment une belle vitesse et on est même revenu sur les talons de Groupe Royer mais peu après, on s’est pris la quille dans une bouée de pêcheur. Cela nous a fait perdre 1,5 mille sur le groupe de tête qui s’est ainsi un peu échappé. Bien sûr, 1,5 mille, ce n’est pas grand-chose à l’échelle de 400 milles mais ensuite, plus rien n’a été tout à fait pareil, surtout que sur la descente vers Yeu, on a pris beaucoup, beaucoup de grains et pas forcément les mêmes que les autres », a détaillé le Vannetais qui a fait le choix, sur ce long bord de portant pour le moins sportif, de tendre sa trajectoire au maximum. « Il se trouve qu’un petit groupe de trois bateaux a fait le tour de la paroisse en passant plus à l’ouest, et l’a finalement emporté. Quoi qu’il en soit, ce que l’on retiendra de cette manche, à défaut d’avoir conservé notre place dans le Top 10, c’est qu’on a fait partie des animateurs de l’étape et que ça, c’est cool. Le bilan est positif et on va continuer de progresser. On va aussi bien se reposer pour la dernière étape », a conclu Tanguy Le Turquais qui pointe désormais à la 15e place au classement provisoire et qui a, pour mémoire, rendez-vous mardi à 18 heures pour la troisième et ultime manche de l’épreuve.