Actualités - En mode « combat » - Yann Elies - Groupe Quéguiner / Leucémie Espoir

Actualités

En mode « combat »

Après deux jours de pétole au milieu de l’Atlantique nord, Yann et ses deux hommes d’équipages font actuellement face à des conditions plutôt rudes.

Entrainement a bord du monocoque Imoca Groupe Queguiner-Leucemie Espoir en vue de la Transat Jacques Vabre - Skipper : Yann Elies - Co-Skipper : Charlie Dalin -
© Alexis Courcoux

« Depuis douze heures, ce n’est pas très agréable. Nous devons composer avec un flux de nord-ouest qui souffle entre 25 et 35 nœuds avec des grains un peu actifs et ça caille. Nous avons quitté la zone des glaces hier matin mais on sent toujours qu’elle n’est pas très loin. On a un peu l’impression que quelqu’un a oublié de fermer la porte du réfrigérateur mais on se console un peu en se disant que ça va s’améliorer dans l’après-midi avant qu’on s’en reprenne une deuxième couche demain », a commenté Yann. « L’objectif est avant tout de préserver le bateau, d’arriver de l’autre côté sans gros problème. Nous essayons de faire attention à cela. D’ailleurs, nous allons probablement nous détourner un peu dans les prochaines 24 heures afin d’éviter de prendre le plus fort du prochain coup de vent », a détaillé Yann, précisant que jusqu’à 45 nœuds sont annoncés sur la route de Newport.  « On va rester en mode combat et continuer de faire de la varappe devant la cuisine pour faire à manger », a plaisanté le navigateur qui envisage une arrivée à Newport dans la nuit de lundi à mardi (heure française).